L’avant match

 

Le jour J

 

29 mars 2019, date fatidique. Nous nous sommes longuement préparés pour cette date. 6 mois d’entrainement intensif furent nécessaires. 6 mois où nous forgions nos compétences, notre mental. L’échec n’était pas permis.

9h00, le réveil sonne. Un brin de toilette, un étirement, et nous voici devant nos PC, à attendre. Les secondes passent, puis les minutes.

9h45, trop tôt.

9h50, toujours trop tôt. Petit bavardage avec les français. La discussion est légère et tranquille. Parler nous est nécessaire pour réduire la pression…

9h55, ça arrive ! Le moment tant attendu est bientôt là !  Le débit de parole générale se réduit.

9h58, Silence… La pression refait surface.

9h59, Le bouton actualisé est spammé, le trafic internet sature. Ça lag. Ils sont aussi là, nous le savons… Les nouveaux étudiants ! Seuls les 150 premiers inscrits pourront aller au match de baseball. Pas question de ne pas pouvoir y assister.

10h00, Le site ne charge toujours pas ! La panique à bord s’installe !!! Le lien du site est-il bon ? vérification sur la boîte mail, vite !!! Ça charge. Toujours aussi lent… AHHH, ça s’affiche ! Oui l’adresse internet est bonne ! Retour sur la page internet.
Horreur ! Le formulaire est déjà ouvert aux inscriptions !!!
40 précieuses secondes perdues !!! Vite, ne perdons pas plus de temps, remplissons les champs. Prénom : Vianney, numéro d’étudiant 50181551, quelques autres champs…
Voilà, pas le temps de relire, il est déjà 10h51, ça passe ou ça casse.

10h51 et 30 secondes, la réponse du formulaire a été envoyé. La pression retombe, les résultats ne sont que dans 2 jours, l’attente va se faire longue.

Je dis en plaisantant pour apaiser l’atmosphère, que nous serons forcément les premiers. Nous avons répondu en moins de 2 minutes, personne n’a pu faire aussi vite que nous.

Et pourtant…

Les résultats

31 mars 2019, les résultats tombent.

Nos GLAMS (parrains d’élèves) envoient les résultats sous forme de fichier excel avec le classement des personnes sélectionnées. Nous fûmes rivés sur nos smartphones, cherchant nos noms dans le document.

Premier, Mathieu, 40ème sur 150. Mais il avait répondu en moins de 40 secondes ! La concurrence est rude… Philippe, Clément… ah, je suis aussi dedans, Vianney, ce fût de justesse, Alexis aussi est passé, il fait partie des derniers. Nous ne voyons pas les autres, on ne les a pas entendus le matin du 29 mars…

Nous apprîmes qu’ils n’ont pas su se lever à 10h.

Le match

Vendredi 5 mars, nous arrivons au lieu de rassemblement en bus. Une photo de groupe prise avec les étudiants de Chung-Ang University et nous voici dans le stade.
Les GLAMS (parrains d’élèves) nous donnèrent des ballons et nous dirons d’aller les gonfler à la pompe à air.

Nous sommes fin prêt. Nous prenons nos sièges et nous pouvons maintenant profiter du match.

Le match d’aujourd’hui oppose Doosan, l’équipe de Séoul, la meilleure équipe de Corée du sud, à une autre équipe. L’équipe adverse était dans la moyenne, ni mauvaise ni bonne d’après internet.

Le match commence, première manche, 1 point pour l’équipe adverse. Ce n’est que le début.

Deuxième manche, 3 points à 0. Ce n’était que la deuxième manche, pas de problème. Philippe, notre expert en baseball, était blanc. Je ne comprenais pas encore la gravité de la situation.

Nous sommes maintenant à la 7ème manche (un match en comporte 9), et Doosan perd 0 à 7. Le match n’était pas fini, mais les pronostics étaient déjà tous à l’unanimité en faveur de l’équipe adverse.

Doosan marqua tout de même un home-run de 3 points avant la fin, son honneur était sauvé.

Pourquoi c’était bien ?

 

L’ambiance

 

Un match de baseball est absolument à faire une fois dans sa vie.
Un match dure longtemps, au moins 2h. C’est long, et pourtant le temps passe très vite.

Un match de baseball en Corée du sud, c’est :

  • Un animateur sur un podium qui encourage l’équipe et invite tous les supporteurs à en faire de même.
  • Des danses de foule. L’animateur fait le chef d’orchestre et les supporteurs suivent le mouvement. Chaque équipe à ses propres chorégraphies. Elles sont faciles et se mémorisent facilement.
  • Les 2 ballons par personne, qui servent à taper entre eux, comme si c’était ses mains, formant ainsi des sons en rythme, qui s’accompagne parfaitement avec les chants des supporteurs.
  • Les chants qui sont captivants.
  • Les danseurs et danseuses qui font des chorégraphies durant les entre manches sur le podium.
  • L’écran géant, qui, entre les manches, de temps en temps, lance un jeu et les personnes montrées à l’écran doivent participer. C’est très drôle, généralement, les supporteurs sélectionnés sont à fond dedans.

 

 Les actions

 

Durant un match de baseball, les actions sont rapides, quelques secondes.

Quand une action se produit, tous les spectateurs montrent en même temps leur bonheur ou malheur. Même les personnes n’ayant jamais vu de match de baseball, ne connaissant pas spécialement les règles, comprennent quand une belle action se produit et partage le ressenti des autres spectateurs.

Je me souviens notamment d’une action en particulier, où un batteur de l’équipe de Doosan ne frappa pas spécialement bien la balle et courut de toutes ses forces vers la première base pour ne pas se faire éliminer. Le joueur sauta et glissa sur le sol vers la base. Il passa de justesse. Tout le public était en furie. C’était un moment magique.

 

Pour finir

 

Nous passâmes un très agréable moment, tout le monde fut content de cette soirée et nous avons déjà décidé d’y retourner pour, on espère, cette fois-ci assister à une victoire de Doosan.

BONUS

Photos provenant d’un précédent match de baseball de Doosan (c’était notre deuxième match de baseball pour une partie d’entre nous) :